Le 29 mai 1988, en Division d’Honneur, Lyon – La Duchère l’emportait à Balmont face à l’UMS Montélimar Football sur le score de 3 à 0 et accédait à la Division 4 !


 

C’était un exploit pour Lyon – La Duchère qui réalisait sa quatrième montée consécutive. Sous la présidence Bernard Magnaval, les Duchérois ont donné corps et âmes pendant une saison pour décrocher le titre.

 

Bernard Magnaval, Président de Lyon – La Duchère

 

 

Fabio Magnaval (fils de Bernard Magnaval) : « Je me souviens très bien de cette rencontre, même si à l’époque je n’avais que douze ans. L’AS Duchère venait de réaliser plusieurs montées consécutives et ça, c’était déjà historique. C’était un aboutissement pour mon père, car le club n’avait jamais atteint ce niveau. Il y avait beaucoup d’attente et de ferveur de la part du public comme on peut voir dans le film, c’était un moment de joie sur toute la saison. En 1988, les dirigeants du club avaient fait un gros recrutement, notamment avec des joueurs de l’Olympique Lyonnais et même de l’étranger comme Piotr Grobelny (Pologne). Tout le monde se demandait pourquoi un joueur comme lui a posé ses bagages sur le Plateau… Personnellement, je sais qu’il était là car il avait tout simplement de l’affection pour le club. Le club de La Duchère, c’était et c’est le lieu de rencontre de toutes les origines, on y trouve des Français, des Maghrébins, des Juifs, des Espagnoles, des Africains,… Il n’y avait aucune différence entre nous ! Il n’y avait qu’une seule communauté, et elle était Duchéroise. C’est la force de ce club et c’est ce qui lui donne toute son identité. L’objectif à cette période était d’atteindre le plus haut niveau mais malheureusement, les collectivités locales en ont décidé autrement… Pendant ce match, les joueurs partaient à la guerre et c’était tellement émouvant que j’en avais les larmes aux yeux. Mon père a pris la parole à la mi-temps dans le vestiaire, les joueurs étaient tant attentifs qu’on pouvait entendre les supporters dans la tribune au-dessus. Ce club c’était toute sa vie, il y a tout donné pour le monter au plus haut niveau. »

 

 

Le match complet